Filière Transport-Logistique

Le transport et la logistique sont des activités étroitement liées qui emploient 1,3 million de professionnels, soit 9 % des salariés français. Les métiers évoluent pour répondre à la mondialisation des échanges, à l’informatisation des process, aux nouveaux modes de consommation et aux exigences environnementales. Si les conducteurs et les manutentionnaires sont toujours très nombreux, le marché de l’emploi est favorable aux jeunes diplômés à tous les niveaux.

 

 

Les métiers

Sur la route, exercent des routiers, des chauffeurs livreurs sur véhicule léger, des chauffeurs de car ou de bus, des chauffeurs de taxi, mais aussi des ambulanciers, des déménageurs… Les routiers parcourant de grandes distances à l’international sont de moins en moins nombreux : la majorité des transports s’effectuent sur moins de 100 km.

En logistique, les ingénieurs ou directeurs logistique, aussi appelés managers supply chain, coordonnent l’ensemble de la chaîne logistique : opérateurs, préparateurs de commandes et caristes, gestionnaires des stocks et responsables d’entrepôts (ces deux fonctions cadres représentent 12 % des effectifs). Gravitent aussi autour de cette chaîne des acheteurs, des responsables d’approvisionnement, des chargés de planning transport, des responsables de flotte, des affréteurs, etc. À l’international, interviennent des agents de transit, des assistants déclarants en douane…

Les formations

Avec ou sans le bac, du CAP et bac professionnel aux écoles d’ingénieurs en passant par les BTS, les DUT, les licences ou les formations spécialisées, à chaque métier du transport et de la logistique son cursus de formation. Passage en revue des différents parcours possibles.
CAP, bac pro, bac+2 ou 3, master ou ingénieur : le secteur recrute à différents niveaux. Suite à l’automatisation des tâches de manutention et préparation de commandes, la logistique recrute plus souvent à partir de bac+2.

Selon leur spécialité, les CAP et les bac pro ouvrent sur les métiers de la conduite (de poids lourd, de car, de remontée mécanique), de la navigation (maritime ou fluviale), du déménagement, du magasinage, de la préparation de commandes, de l’exploitation ferroviaire.
Un BTS et un DUT s’intéressent à l’exploitation des transports et à la gestion des flux de marchandises. Ces diplômes peuvent être complétés par des licences professionnelles spécialisées dans la gestion des réseaux ferrés, des opérations portuaires, du transport de produits froids ou alimentaires…

À bac + 5, une douzaine d’écoles d’ingénieurs, et une trentaine d’écoles de commerce forment de futurs cadres en logistique internationale. S’y ajoutent des écoles d’ingénieurs spécialisées dans le transport qui forme les ingénieurs et les techniciens du contrôle aérien ainsi que des pilotes, et qui forme les officiers de la marine marchande.

Les formations sur le bassin de Chartres

Bac pro logistique – Lycée Jehan de Beauce

DUT gestion logistique et transport